Alors que l’administration de Trump entend revenir aujourd’hui sur le principe de neutralité d’internet, nous nous opposons fermement à cette décision. Sanctuarisée en Europe en 2016, cette neutralité sera menacée de fait par cette décision américaine.

La neutralité d’internet est le principe selon lequel un abonnement à internet permet d’avoir accès à n’importe quel contenu du web sans payer de frais supplémentaires. Si ce principe était remis en cause, le consommateur pourrait par exemple payer 5€ de plus par mois pour avoir accès en illimité à Facebook ou à Youtube. Cela reviendrait à avoir un internet à plusieurs vitesses et un contrôle d’internet par les fournisseurs d’accès tels que Free, Orange, etc. Ce serait aussi l’exclusion des classes populaires et modestes du web.

Internet est l’un des plus grands bouleversements technologiques qu’a connus l’humanité. C’est un formidable outil de libertés individuelles et collectives ayant permis entre autres la démocratisation à la culture, l’accès à l’information, l’ouverture sur le monde. Alors que les libertés numériques sont de plus en plus menacées, nous souhaitons une réforme constitutionnelle permettant d’adosser une Charte des libertés numériques à la Constitution sur le modèle de la Charte de l’Environnement de 2004.

Sébastien Chenu

Sébastien Chenu

Sébastien Chenu est député de la 19ème circonscription du Nord et membre de la commission des affaires sociales.
Porte-parole du Front National, il est responsable de la fédération du Nord et Vice-Président du groupe Front National des Hauts-de-France.
En 2014, et alors qu’il avait sa carte à l’UMP depuis l’âge de 15 ans, il décide de rejoindre Marine Le Pen. Son parcours antérieur l’a amené à travailler au Service d’information du Gouvernement de 2008 à 2011 et à travailler auprès de Axel Poniatowski et de Christine Lagarde dont il a été le chef de cabinet pendant près de trois ans.

Voir tous les articles

VOS DÉPUTÉS

  
  
 

  

 

Suivez le Rassemblement National

les grands sujets