M. Sébastien Chenu attire l’attention de Mme la secrétaire d’État, auprès de la ministre des armées, sur la condition des anciens combattants en Algérie. Alors que le candidat Emmanuel Macron s’était engagé à « maintenir un interlocuteur gouvernemental spécifique » pour les anciens combattants, l’organisation actuelle du Gouvernement démontre que ce n’est pas le cas. Dès lors, le monde associatif soutenant ceux qui ont risqué leur vie pour défendre la Patrie reste vigilant. À ce titre, il lui demande s’il peut s’engager à accorder la carte du combattant à ceux qui ont risqué leur vie pour la France entre juillet 1962 et juillet 1964 sur le territoire algérien. Bien que le conflit ait été considéré comme officiellement terminé, les soldats déployés n’en étaient pas moins mobilisés dans le cadre d’une OPEX, ce qui devrait leur octroyer un droit, notamment, à une pension pour services rendus.

Sébastien Chenu

Sébastien Chenu

Sébastien Chenu est député de la 19ème circonscription du Nord et membre de la commission des affaires sociales.
Porte-parole du Front National, il est responsable de la fédération du Nord et Vice-Président du groupe Front National des Hauts-de-France.
En 2014, et alors qu’il avait sa carte à l’UMP depuis l’âge de 15 ans, il décide de rejoindre Marine Le Pen. Son parcours antérieur l’a amené à travailler au Service d’information du Gouvernement de 2008 à 2011 et à travailler auprès de Axel Poniatowski et de Christine Lagarde dont il a été le chef de cabinet pendant près de trois ans.

Voir tous les articles

VOS DÉPUTÉS

  
  
 

  

 

Suivez le Front National

les grands sujets